Les courtes de l’équipe #12 | La crème des courts-métrages de Noël

La crème des courts-métrages de Noël

Noël c’est l’occasion de se retrouver en famille, entre amis, et de profiter de longues siestes au coin du feu. On boit des chocolats chauds, on mange des sucreries, et on regarde les emblématiques films de noël.

Indéniablement liés à la magie de noël, il y en a pour tous les goûts et on ne s’en lasse pas. Les films à l’eau de rose, les séries fantastiques, ou encore les dessins animés qui ont marqué notre enfance.

Pour vous, l’équipe a sélectionné deux courts, qui sans aucun doute, prolongeront la magie des fêtes de fin d’année !

L’incontournable de Noël

Comment le Grinch a volé Noël, est un court métrage sorti en 1966, et réalisé par Chuck Jones. C’est l’adaptation cinématographique du livre Le Grincheux qui voulait gâcher Noël écrit en 1957 par Theodor Seuss Geisel.

Si vous ne la connaissez pas encore, c’est l’histoire d’un croque-mitaine sans cœur qui chaque année, prend un malin plaisir à voler les cadeaux de Noel des habitants de Who-ville parce qu’il déteste cette fête trop matérialiste.

Au fil du dessin animé, le Grinch se révèle être une personne seule et abandonnée.

L’histoire, riche en émotions, fut ensuite largement adaptée au cinéma. D’abord en 2000, où le film Le Grinch, a connu un succès planétaire, et encore cette année, où la dernière adaptation est en ce moment au box-office.

Ce dessin animé est emblématique, car il véhicule les valeurs essentielles de l’esprit de Noël, comme la tolérance, la générosité et le partage.

Le conte merveilleux

Dans une autre ambiance, et parce que Noël n’est pas joyeux pour tout le monde,

La fille aux allumettes, est un court métrage de 7 min. C’est l’adaptation du célèbre conte d’Hans Christian Andersen, qui a été produit par le réalisateur américain Roger Allers en 2006.

L’histoire retrace la soirée d’une fillette pauvre qui essaye, en vain, de vendre ses allumettes dans la rue le soir du Nouvel An. Cette petite fille seule dans la neige se sert de ses dernières allumettes pour se réchauffer les mains, et imagine pouvoir manger à sa faim, ou embrasser sa défunte grand-mère.

Attention spoiler ! La fin de ce court est bien malheureuse puisque la petite fille finit par mourir de froid, même si sa mort est imagée. Ce dessin animé reste néanmoins très réaliste, car les fêtes de fin d’années reflètent aussi bien malgré elles, beaucoup d’inégalités. Enfin, cet air de musique qui nous accompagne tout au long du court-métrage participe tout particulièrement à l’émotion du spectateur.

SOURCES : 
La fille aux allumettes
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Petite_Fille_aux_allumettes
https://www.senscritique.com/film/La_petite_fille_aux_allumettes/critique/93295148

Le Grinch
https://fr.wikipedia.org/wiki/Comment_le_Grinch_a_volé_Noël_!
http://www.allocine.fr/film/fichefilm-55572/critiques/spectateurs/star-5/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *